Article

L'homme qui defie Carmont et Camozzi

“ Je pense très sérieusement qu'à l'UFC et dans le matchmaking, il est essentiel de connaître ses adversaires et ceux que tu dois affronter"  - Luke Barnatt analyse sa route vers les sommets
Luke Barnatt beat Collin Hart on UFC debutLe combattant Anglais des mi-moyens Luke Barnatt garde en tête et analyse chacune des étapes qui pourront le mener vers les sommets de la catégorie avec un objectif clair : intégrer le Top du classement de sa division. Et celui qu'il vise et qu'il compte croiser sur sa route et mettre hors jeu porte le nom de  Francis Carmont.

Barnatt, qui a emergé comme étant une star montante de la saison 17 de l'émission de télé-réalité The Ultimate Fighter®, après avoir construit une victoire par décision sur Collin Hart à l'occasion de la finale du TUF 17 en avril dernier arrive sur le circuit de l'UFC avec un palmarès de 6 victoires pour zéro défaites alors qu'il n'est âgé que de 25 ans.

Surnommé "The Bigslow" par ses coéquipiers qui le trouvaient "lourd" et "lent", il a un passe-temps favori lorsqu'il ne s'entraîne pas : jouer les pronostiqueurs et même les organisateurs de combat. Et dans cette discipline, il a également sa place tant il semble sur de lui et de ce qu'il l'attend dans sa catégorie. Barnatt aime jouer les "Joe Silva" et nous explique combien il lui semble important de connaître les différents chemins qui peuvent le mener vers son objectif et donc d'anticiper les adversaires qu'il pourrait croiser.  Il avoue être prêt à affronter n'importe qui dans la catégorie et analyser tous les combattants qu'il peut être amené à affronter. Celui qui apparaît comme étant encore un élève veut un jour pouvoirdépasser e maître et dans sa quête vers les sommets, il avoue vouloir rencontrer le Français Francis Carmont dans les deux prochaines années. Il pense que le combattant Français est tout près du Top dix des mi-moyens et que s'il veut espérer rejoindre les meilleurs, il lui faut l'affronter et le battre. Barnatt admet qu'il est prêt à marcher sur ses pas et donc également à affronter d'abord Chris Camozzi – celui que Carmont a vaincu lors de ses débuts à l'UFC.

“Si je veux affronter Francis Carmont, je dois pouvoir passer par les étapes qu'il a franchi et ce n'est que comme ça que je pourrais arriver là où il est. C'ets un objectif qui me semble possible d'atteindre dans les deux ans". 

Barnatt poursuit son explication avec précision :

" Pour y arriver, je dois vaincre ses adversaires et donc passer par Chris Camozzi, Magnus Cedenblad, Karlos Vemola, Tom Lawlor et Lorenz Larkin. Sur ces deux dernières rencontres, je ne pense pas qu'il les ai gagné mais il affiche un palmarès à l'UFC de 5-0 et je veux l'y rejoindre. Donc pour faire aussi bien que lui, je dois non seulement battre ceux que Carmont a vaincu mais les battre avec encore plus d'assurance et de manière beaucoup plus nette pour ne laisser aucun doute planer". 

Sur de lui et posé, Barnatt poursuit :

" Voilà pourquoi, des noms comme ceux de Chris Camozzi me viennent immédiatement à l'esprit. Si lui et moi combattons et offrons une belle prestation, je ne crois vraiment pas que nous irons à la décision. On se fera une guerre sans merci et durant les quinze minutes, voilà pourquoi je pense que nous n'irons pas jusque là et que l'un de nous tombera le premier".

Barnatt crit très fort qu'il est important d'analyser ses ennemis potentiels et d'imaginer les combats qui vont pouvoir lui être proposés.

" Chris Camozzi est très bien classé par rapport à moi et je sais que ce n'est peut être pas le combat le plus intelligent à organiser pour l'UFC mais la manière dont moi je vois les choses et comment j'imagine le face à face me font penser que moi aussi je pourrais avoir un combattant classé dans le Top comme Camozzi l'avait eu par le passé et que je pourrais prouver plus tôt que prévu ce que je vaut et quelles sont mes ambitions".

Au moment où nous publions ces lignes, Barnatt ne connaît pas encore le nom de son prochain adversaire mais son message est passé. Il espère combattre très prochainement, peut être chez lui, à domicile. Après s'être entraîné avec des gars comme 
Chael Sonnen, il se sent très à l'aise contre des lutteurs mais reconnaît pouvoir donner le meilleur de lui-même face aux strikers, ils sont ceux qui le poussent et lui permettent de se surpasser.

"Là , tout de suite, le nom qui me vient en tête et que je veux affronter est Chris Camozzi, il revient juste d'une défaite contreJacare et c'est un combattant qui aime rester debout, on devrait offrir au public un grand spectacle"

Media

Recente
Michael Bisping is hoping to complete his destiny and become the UFC middleweight champion. He'll have to get through champion Luke Rockhold as the two battle for the belt and put an end to their rivalry on June 4 at UFC 199.
29-mag-2016
Bryan Caraway proved doubters wrong yet again and beat favorite Aljamain Sterling by split decision at Fight Night Las Vegas.
29-mag-2016
Luke Rockhold makes his first title defense, as Michael Bisping gets his long-awaited shot at the belt. UFC 199 Countdown takes you inside the lives and training camps of these two adversaries. Watch the premiere on May 31 at 8:30pm/5:30pm ETPT on FS1.
29-mag-2016
Preview UFC 199's co-main event, which features a fight for the bantamweight title. Dominick Cruz will attempt to defend his belt against Urijah Faber as the two try to win the ultimate grudge match. Don't miss the action on June 4.
29-mag-2016